Les supports de travail en thérapie

Le principal support de tout travail de thérapie est la parole échangée entre le client et le psychothérapeute (et le cas échéant avec les autres membres du groupe). On n’a jamais trouvé mieux. Pourtant, il arrive qu’on aie l’impression que cette forme tourne un peu en rond, ou “passe trop vite” (les paroles s’envolent…) pour permettre de fixer dans toute leur subtilité et toute leur complexité, et toute leur importance, des aspects importants du vécu personnel.

C’est pourquoi j’aime aussi recourir à des supports plus concrets, notamment les suivants :

  1. PuceLe diagramme d’histoire de vie. Il en existe de nombreuses sortes, qui ont en commun de chercher à représenter par un dessin ou un schéma le déroulement de la vie d’une personne ou les relations entre les vies de plusieurs personnes (relations familiales, principalement). Le diagramme a deux fonction principales : d’une part, il permet de “s’y retrouver” dans un ensemble de données nombreuses et complexes (difficile, par exemple, de parler d’une ascendance familiale si on n’a pas sous les yeux l’arbre généalogique); d’autre part, il peut parfois contribuer directement au travail thérapeutique, en favorisant la perception et l’acceptation de certains détails ou de certaines configurations.

  2. PuceL’écriture autobiographique. A partir d’une consigne toute simple (le plus souvent inspirée d’une exemple tiré de la littérature), vous êtes invité-e à écrire un court texte qui relate un moment ou un aspect du déroulement de votre vie. La forme écrite permet à la fois de donner plus de poids et plus de sens aux souvenir évoqués (pour une illustration de ce type d’activité, voir les productions des ateliers d’écriture autobiographique qu’il m’arrive d’animer).

  3. PuceL’écriture analytique. Ici encore, il s’agit de réaliser un petit exercice d’écriture d’un court texte, mais qui est cette fois centré sur une question ou un thème. Le texte porte à la fois sur les faits objectifs, les sentiments éprouvés, les éléments de compréhension dont on dispose, les questions qu’on se pose, les décisions qui pourraient être prises à ce sujet et les éventuelles actions à mettre en œuvre.

  4. PuceL’expression théâtrale. Dans une démarche assez proche de celle du psychodrame, j’utilise les techniques du Théâtre de l’opprimé créées par Augusto Boal, en particulier les techniques nommées Arc-en-ciel du désir. Ainsi, au lieu de parler seulement des situations sur lesquelles on s’interroge, on va les mettre en acte, comme des acteurs sur une scène. Ces techniques sont surtout utilisées dans les thérapies de groupe, mais peuvent occasionnellement être sollicitées en séance individuelle.

Accueil                  Qui suis-je ?                 Contact                   Actions                  Textes